Bullet

Activités et rapports annuels

Les activités du CSDH se basent sur les mandats compris dans les contrats de prestations conclus annuellement avec la Confédération, ainsi que sur d’autres projets déposés par des cercles intéressés.

Cinq piliers

Le programme d’activités du CSDH s'organise autour de différents piliers:

  • mise à disposition de compétences professionnelles utiles à la pratique
  • projets de recherche et évaluation de la mise en œuvre concrète des normes en matière de droits humains en Suisse
  • promotion du dialogue et de l’échange systématique de savoir-faire
  • documentation et analyse de la situation des droits humains en Suisse
  • formation continue et développement d’instruments utiles à la sensibilisation et à la formation en matière de droits humains

Rapports annuels

Les précisions quant aux activités du CSDH se trouvent dans les rapports annuels. Une vue d'ensemble des études et expertises publiées se trouvent sous la rubrique Publications, les articles de la newsletter sous la rubrique de chaque Domaine thématique.

Comptes de résultat

Le CSDH obtient un financement de base de la Confédération au travers du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et du Département fédéral de justice et police (DFJP) s’élevant à un million CHF par année (avant déduction de la TVA). En contrepartie, le CSDH fournit à la Confédération des prestations définies dans un contrat de prestations.

Les Universités du réseau du CSDH mettent à disposition les infrastructures pour les places de travail. Le Centre bénéficie, de ce fait, de la contribution des cantons. Les membres du Directoire contribuent en partie bénévolement aux activités du Centre.

En plus du financement de base, le CSDH produit des recettes supplémentaires par la réalisation de mandats pour des autorités publiques, des organisations non gouvernementales ou le secteur de l’économie privée. Le volume de recettes de ces mandats additionnels est passé de 4 500 CHF en 2011 à près de 335 000 CHF en 2015.

Les comptes de résultat contrôlés annuellement par KPMG se rapportent uniquement au financement de base versé par la Confédération.